Témoignages

Ces témoignages de parents que COSE porte à connaissance sont des écrits recueillis :

– soit de façon spontanée :  les parents ont été sensibilisés après avoir regardé la vidéo de Anne-Lise Ducanda et ont décidé de l’arrêt des écrans à la maison.

– soit en réponse à un professionnel qui le leur a demandé : ils sont écrits sans consigne particulière.

– soit à la suite d’une conférence ou émission de radio ou télé.

Les écrits sont tels que les parents les ont envoyés. Ils ont autorisé leur publication.

Ces écrits témoignent d’une évolution de l’enfant à un temps T après arrêt des écrans.
Ils n’ont pas de valeur prédictive.

 

Témoignage de Madame et Monsieur, parents de Delya, 2ans 6mois, – septembre 2017 –

Depuis ses 12 mois nous étions inquiets de certains comportements que nous observions chez elle ainsi que des retards que nous avons constaté par la suite concernant la parole, l’assise, la marche, la motricité globale ou encore la dextérité.

 

Témoignage de Monsieur, père de Djanil, 3 ans et demi, – juillet 2017-

A l’origine nous avions offert une tablette pour enfant à Djanil avec des jeux d’éveils et ludiques. Ensuite j’ai offert à sa maman une tablette avec connexion internet et Djanil aux environs de 3 ans a commencé à s’accaparer la nouvelle tablette et a délaissé complètement la sienne. Au début cela nous faisait sourire car il avait de la dextérité pour utiliser les différentes fonctions de celle-ci et a même appris à compter en anglais  » sans que nous l’aidions »

 

Témoignage des parents de Hugo, 3 ans 10 mois – juillet 2017-

Hugo est sur tablette et smartphone depuis l’âge de 12 mois entre 1 à 2 h par jour, à 18 mois, 4h / jour en semaine ,  le WE seul dans sa chambre, Il ne mange qu’avec la tablette : va sur Youtube, regarde des vidéos, va sur les appli tout seul.

 

Témoignage de Madame, maman de Léo, 2 ans et demi – septembre 2017-

A 6 mois nous avions confié notre premier enfant à une nounou. Si celle – ci était bien sous tous rapports, elle avait cependant un défaut dont nous n’avions absolument pas mesuré l’importance dès le début : la non stimulation de notre enfant. Notre fils a été, pendant les deux premières années de son développement, été exposé de 6h à 8h par jour à la télévision ( baby TV, dessins animés) et à l’ ipad/iphone.