Témoignages

Ces témoignages de parents que COSE porte à connaissance sont des écrits recueillis :

– soit de façon spontanée :  les parents ont été sensibilisés après avoir regardé la vidéo de Anne-Lise Ducanda et ont décidé de l’arrêt des écrans à la maison.

– soit en réponse à un professionnel qui le leur a demandé : ils sont écrits sans consigne particulière.

– soit à la suite d’une conférence ou émission de radio ou télé.

Les écrits sont tels que les parents les ont envoyés. Ils ont autorisé leur publication.

Ces écrits témoignent d’une évolution de l’enfant à un temps T après arrêt des écrans.
Ils n’ont pas de valeur prédictive.

Témoignage d’un jeune homme surexposé aux écrans dans l’enfance

Les jeux videos et la télévision sont arrivés a un très jeune âge je pense aux alentours des 6,7 ans deja dans la chambre.

La télévision a été omniprésente chez nous dans presque chaque pièce je dirais même partout ( salon , cuisine et chambre ).

Nous n’avions aucune restriction au niveau du temps devant les écrans aucun filtre et en plus mes parents étant dans la restauration nous étions seuls tout les soirs sans aucune surveillance je pense avoir vu mon 1er film pornographique à l’âge de 6 ans sans comprendre les images que je voyais.

 

Témoignage de Madame et Monsieur, parents de Laura, 2ans 1/2, – octobre 2017-

 

En voyant les video du docteur Ducanda, nous avons reconnu notre petite fille Laura de deux ans et demi ; elle manifestait les mêmes comportements révélés dans vos video et nous sommes persuadés que c’est à cause de la télévision car elle était surexposée : elle regardait la télé presque toute la journée et jouait avec la tablette et mon téléphone.

Témoignage de Monsieur, père de Théo, âgé de 2 ans 7 mois : 31 mois

 

Tout d´abord, je voudrais vous féliciter pour votre vidéo concernant les écrans sur les enfants sur youtube. J´habite à Ho Chi Minh au Vietnam et j´ai un garçon de 31 mois qui a été exposé massivement aux écrans (télévision, Ipad, téléphone) entre 6 h et 9 heures par jours, depuis ses 7 mois jusqu´à ses 29 mois. 

Nous avons mis notre garçon à la crèche et c´est la maitresse qui nous a alertés en disant que Théo ne supportait pas d’être en contact avec ses petits camarades. Il les repoussait ou les tapait.

 

Témoignage de Monsieur, père d’un petit garçon de 3 ans –  25 octobre 2017

 

J’habite à Sousse en Tunisie et j’ai vu votre vidéo sur YouTube.

Je suis un parent qui a commis l’erreur d’exposer son fils de 3 ans aux écrans : Tablette durant 3 heures par jour, smartphone à tous les repas, télé allumée en permanence, mais mon fils montrait peu d’intérêt pour la télé.

 

Témoignage de Madame, mère de R. 8 ans – 1 mois après l’arrêt des écrans

 

Sur les conseils de Mme… Orthophoniste de mon fils R j’ai limité les écrans à 45 mn maximum par jour au lieu de 2 heures/2h30 par jour (dessins animés le matin avant le départ à l’école, notamment au moment du petit déjeuner, TV et playstation ou DS le soir avec la nounou de 19h à 20h environ).

 

Témoignage des parents de Kali âgé de 3 ans – Novembre 2017

Nous habitons au Maroc et nous avons un enfant, Kali, âgé de 3ans, qui a été surexposé aux écrans dès l’âge de 1ans, surtout à la tablette- 6 heures par jour- et la télé allumée en permanence. Voyant que Kali ne parlait pas, nous avons décidé de changer de pédiatre. En voyant notre enfant la nouvelle pédiatre nous a dit que ce dernier présente des troubles autistiques car il a un regard vide, ne fixe personne dans les yeux et ne répond pas quand on l’appelle avec son prénom.

Témoignage de M. G, père d’Alexandre, 4 ans, – le 17 octobre 2017

Notre fils, Alexandre, 4 ans, présente des troubles du spectre autistique, diagnostiqué par le pédopsychiatre de l’hôpital. Nous n’en étions pas forcément conscients mais l’école maternelle et la psychologue scolaire nous ont indiqué que la petite section avait été très difficile pour lui. Alexandre ne parle pas.

Il était très difficile à l’école mais aussi à la maison où il avait des crises de colère intenses. Il avait un mal fou à s’endormir et ne dormait pas suffisamment pour un enfant de 3 ans. Il ne jouait pas et ne voulait utiliser que la tablette.

Témoignage de Madame et Monsieur, parents de Delya, 2ans 6mois, – septembre 2017 –

Depuis ses 12 mois nous étions inquiets de certains comportements que nous observions chez elle ainsi que des retards que nous avons constaté par la suite concernant la parole, l’assise, la marche, la motricité globale ou encore la dextérité.

Témoignage de Monsieur, père de Djanil, 3 ans et demi, – juillet 2017-

A l’origine nous avions offert une tablette pour enfant à Djanil avec des jeux d’éveils et ludiques. Ensuite j’ai offert à sa maman une tablette avec connexion internet et Djanil aux environs de 3 ans a commencé à s’accaparer la nouvelle tablette et a délaissé complètement la sienne. Au début cela nous faisait sourire car il avait de la dextérité pour utiliser les différentes fonctions de celle-ci et a même appris à compter en anglais  » sans que nous l’aidions »

Témoignage des parents de Hugo, 3 ans 10 mois – juillet 2017-

Hugo est sur tablette et smartphone depuis l’âge de 12 mois entre 1 à 2 h par jour, à 18 mois, 4h / jour en semaine ,  le WE seul dans sa chambre, Il ne mange qu’avec la tablette : va sur Youtube, regarde des vidéos, va sur les appli tout seul.

Témoignage de Madame, maman de Léo, 2 ans et demi – septembre 2017-

A 6 mois nous avions confié notre premier enfant à une nounou. Si celle – ci était bien sous tous rapports, elle avait cependant un défaut dont nous n’avions absolument pas mesuré l’importance dès le début : la non stimulation de notre enfant. Notre fils a été, pendant les deux premières années de son développement, été exposé de 6h à 8h par jour à la télévision ( baby TV, dessins animés) et à l’ ipad/iphone.